Alfred en italiques

alfred_cover2

Alfred est un artiste complet de la jeune génération, il grandit dans les années 80 au milieu d’un famille de comédiens où il découvrira le plaisir de créer des personnages et de placer des ambiances. Autodidacte, il se nourrit de livres, de films, de musique ou de théâtre avant de se lancer dans le dessin. On compte plus d’une trentaine de publications en vingt ans de carrière. À Bruxelles en 2007, il obtient le Prix du Pignon et reçoit la même année le Prix du Public à Angoulême pour l’album Pourquoi j’ai tué Pierre, écrit par Olivier Ka avec qui Alfred se produit sur scène. Ils forment le duo Crumble Club, dans lequel il chante, joue, interprète et fait l’homme orchestre. En 2014, il revient à Angoulême pour recevoir le Fauve d’or (prix du meilleur album) pour Come Prima.

Pour découvrir la poésie de son trait, il faut le suivre sur ses terres d’héritage, lorsqu’il nous emmène en Italie. C’est ce que propose la galerie Champaka en exposant des originaux d’Italiques, Come Prima et quelques illustrations inédites. Du monochrome des planches noircies à l’encre de Chine et aux crayonnés parfois torturés, parfois plus précis, on passe à un nœud de couleurs le long d’un trait fluide. Toutes ses illustrations sont fournies mais aussi très aériennes. On remarquera les grands formats des Baisersoù s’entremêlent de légères silhouettes aux couleurs chaleureusement contrastées et aux coulures suggestives. Un grand coup de frais depuis Sempé, mais surtout le trait expressif et polyvalent du comédien qui sait adapter sa narration à toutes les situations.

Stay in the acting mood !!

*Article publié pour inthemood.tv


Tagged with: , , , , , , , , ,

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!